Le Plasma Riche en Plaquettes soulage l’arthrose du genou

 

NEW YORK (Reuters Health) – Un essai clinique randomisé réalisé en Inde montre que des injections de plasma riche en plaquettes (PRP) peuvent réduire les symptômes associés à l’arthrose précoce du genou.

Study shows short-term efficacy of single PRP injection for knee osteoarthritis



D'autres rapports déclaraient aussi que les patients souffrant d'arthrose du genou pouvaient tirer bénéfice du PRP, mais la plupart étaient des revues théoriques, des rapports anecdotiques ou des séries de cas.

Le nouvel essai clinique mené par le Dr. Mandeep S. Dhillon et ses collègues, du Post Graduate Institute of Medical Education and Research, à Chandigarh, incluait 78 patients aux stades précoces de l'arthrose du genou.

Comme cela a été rapporté en ligne le 8 janvier dans The American Journal of Sports Medicine, 27 patients ont reçu une injection unique de PRP, 25 patients ont reçu deux injections à trois semaines d'intervalle, et 26 patients ont reçu une injection unique d'une solution saline normale. Les trois groupes ont reçu leurs injections dans les deux genoux.
La plupart des patients dans les groupes à injection unique (67,3%) et à double injection (64%) ont exprimé leur satisfaction au terme de six mois, comparés à seulement 4,3% des patients dans le groupe placebo.

​L'objectif primaire, le score de douleur moyen, diminuait six semaines et trois mois après l'(les) injection(s), puis il y avait une légère augmentation de la douleur au sixième mois de suivi. A chaque visite de suivi, le pourcentage de bénéfice par rapport à la ligne de base était plus conséquent dans les groupes PRP que dans le groupe placebo.
 

Les scores sur l'échelle visuelle analogique (EVA) de la douleur diminuaient également significativement après le traitement avec le PRP mais augmentaient après l'injection de solution saline. Les améliorations étaient similaires pour des injections uniques ou répétées.

Le délai moyen pour qu'une amélioration survienne était de 17,63 jours après une injection unique et 16,54 jours après deux injections.

Le Dr. Lisa Kon, de l'Institut Orthopédique Rizzoli, à Bologne, en Italie, a publié une recherche sur le PRP et l'acide hyaluronique pour le traitement de l'arthrose du genou. Elle a déclaré à Reuters Health que « les résultats ont prouvé que le PRP est supérieur à une solution saline chez les patients souffrant d'un arthrose symptomatique ; tandis que d'autres études ont déjà rapporté que le PRP est une procédure sûre et efficace, bien que, lorsqu'il est comparé à l'acide hyaluronique, il n'y a pas de preuve que le PRP soit statistiquement meilleur que la viscosupplémentation ».

Mais comme le Dr. Isabel Andia Ortiz, une chercheuse sur le PRP, à l'Hôpital Universitaire Cruces, à Barakaldo, en Espagne, le fait remarquer dans un e-mail adressé à Reuters Health : « Les injections de hyaluronan sont souvent utilisées, pas tellement parce qu'elles sont efficaces mais parce qu'elles sont remboursées, alors que le PRP ne l'est pas ! »

Le Dr. Ortiz a déclaré : « Nous avons de l'expérience avec ce traitement, trois injections de PRP par semaine (plaquettes : 1,5 x, pas de leucocytes).
Nous injections le PRP dans la cavité tibiofémorale plutôt que dans la poche fémoro-patellaire. Les traitements par le PRP améliorent les symptômes d'arthrose au minimum chez 50% des patients mais il n'y a pas de claire relation avec la sévérité de l'arthrose.
Selon notre expérience, les patients qui sont « répondeurs », répètent le traitement quand ils vont moins bien, dans certains cas après six à huit mois ».

« Nous recommandons la thérapie quand les patients sont symptomatiques, avec plus de 5/10 pour le score de l'EVA », a ajouté le Dr. Ortiz.

« Le traitement est toujours adapté au patient », a conclu le Dr. Kon.
« Il pourrait être raisonnable de traiter un patient jeune souffrant de chondropathie précoce avec du PRP mais en cas d'arthrose modérée/sévère, l'acide hyaluronique et le corticostéroïde sont aussi des traitements par injection qu'un médecin peut considérer, évidemment selon les conditions cliniques spécifiques  et les éventuelles comorbidités ».

Une autre chercheuse sur le même sujet, le Dr. Allan Mishra, du Stanford University Medical Center, à Menlo Park, en Californie, a déclaré à Reuters Health : « Les médecins devraient comprendre que le corps a un formidable potentiel à se soigner tout seul. Le PRP est une manière simple d'aider les patients. Des recherches complémentaires sont clairement nécessaires, mais cette étude était très bien menée et devrait donner l'espoir tant aux patients qu'aux médecins, que les nouvelles options de traitement, récentes et puissantes, pour l'arthrose sont pour un horizon à court terme ».

Study shows short-term efficacy of single PRP injection for knee osteoarthritis.

Krüger JP. J Orthop Res. 2012;doi:10.1002/jor.22005.
van Buul GM. Am J Sports Med. 2011;doi:10.1177/0363546511419278.



...Lire l'article...

© 2013 by The Brussels Roosevelt Medical District. All rights reserved.

 

Pour prendre un rendez-vous :

 

Tél.: +32 (0)2 6404359​